Rencontre avec Christophe, Président de l’association organisatrice du salon

 Dans Actus Salon

Chaque projet a une histoire, et derrière chaque histoire il y a un homme et ses valeurs. Voici celles de Christophe Rossi, Président de l’association Graines de famille, organisatrice du salon LA FERME EN VILLE, dédié à l’art de mieux manger et de mieux être.

Nous lui avons posé quelques questions pour en savoir plus sur ce nouveau salon et ce que vous y trouverez en tant que visiteurs.

Christophe, quel a été votre parcours jusqu’à la création de votre propre ferme ?

Après avoir quitté l’école jeune et tenté une première expérience agricole, j’ai enchainé les petits boulots en tous genres avant de devenir cadre dans une entreprise de nettoyage. En 1999, je démissionne et je lance ma propre entreprise de nettoyage.
Par hasard, je découvre le milieu événementiel et je complète mon activité par l’aménagement et le montage de stands. Aujourd’hui, en plus de ma société, je suis salarié au sein d’un parc d’expositions. En parallèle de ces activités, mon projet est de finaliser la ferme thérapeutique que j’ai créée.

D’où vous vient l’amour de la nature et des animaux ?

J’ai grandi à la campagne, et je rêvais d’avoir toutes les espèces animales de la terre, une sorte d’Arche de Noé ! Enfant, mon meilleur ami était mon chien !

Vous développez une ferme thérapeutique, mais comment en être venu au projet de LA FERME EN VILLE ?

Cette idée me trotte dans la tête depuis longtemps. Je trouve que le monde moderne nous éloigne de la nature : on la maltraite, on l’ignore, on l’oublie. Le profit commande nos vies au détriment de l’avenir.
Autrefois, chaque maison avait ses animaux. Aujourd’hui, tout le monde achète le lait et les œufs à la grande distribution. Bon nombre d’enfants ne savent même pas d’où ils viennent, ils n’ont plus de contact avec les animaux !
A l’inverse, ceux qui essayent de vivre de la terre sont tributaires des centrales d’achat, leur travail n’est pas valorisé. Les producteurs sont sous payé et une grande partie des consommateurs ne peuvent se payer des produits de qualité.
L’objectif de ce salon : rapprocher les gens de la terre et les consommateurs : que les uns retrouvent la dignité et la juste valeur de leur travail, que les autres retrouvent le goût, la saveur authentique des produits. Que les enfants redécouvrent la nature et les animaux et les respectent, que leur avenir puisse s’éclaircir.
N’oublions pas que les enfants d’aujourd’hui sont les acteurs économiques et écologiques de demain.

Quelle est pour vous l’agriculture de demain ?

Celle qui valorise le respect de la nature et des gens, et permettra notamment de mettre un terme à la « malbouffe ».

Pourquoi créer une ferme thérapeutique ?

Je souhaite créer un modèle pour demain : en replantant des haies, des arbres, et en élevant des animaux qui vivent heureux. Le développement de la zoothérapie me permet de créer un lien entre l’animal et l’homme. L’animal devient médiateur entre le patient et le thérapeute, le dialogue est rassurant et facilité.

Christophe animera la mini ferme à l’entrée du salon, n’hésitez pas à venir lui poser toute vos questions !

Actualités récentes